Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 février 2015

Exposition Charles de La Fosse à Versailles

Le château de Versailles présente au public une très belle exposition consacrée à l’œuvre peinte et dessinée de Charles de La Fosse (1636-1716).

La fosse clytie.jpg

Clytie changée en tournesol
1688, huile sur toile. H. 1,28 m ; L. 1,56 m
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon ; MV 7256

 

Encore peu connu du grand public, il fut l'un des peintres les plus séduisants de son temps. D'une génération postérieure à Charles Le Brun, il reçut de nombreuses commandes royales et participa activement au décor du château de Versailles.

En dépit d'espaces difficiles, parfois un peu étroits, l'exposition met admirablement en valeur tout le génie coloriste du peintre. La présentation est particulièrement réussie avec un accrochage pas trop haut, un excellent éclairage, une muséographie sobre et bien adaptée. La présentation est thématique et confronte intelligemment dessins et peintures.

Le grand public peut ainsi découvrir la touche vive et les coloris séduisants de ce contemporain et ami de Joseph Parrocel. Nous avons été particulièrement sensible à la science de la composition, au groupement des figures, aux effets de grappe de raisin dont parlait entre autres Roger de Piles dans son Cours de peinture par principes. Le Renaud et Armide à cet égard est une pure merveille.

La Fosse v2.jpg

Renaud et Armide

vers 1700, huile sur toile, H. 1,64 m ; L. 1,35 m

Basildon Park (National Trust), Angleterre

L'un des mérites de cette exposition est de présenter un grand nombre de tableaux issus de collections privées. Les cartels développés et les panneaux de salles sont très instructifs. On aurait aimé cependant par endroit deux ou trois tableaux de comparaison de Le Brun, de Jouvenet ou de notre cher Joseph Parrocel pour mieux comprendre comment se situe La Fosse au sein de son contexte artistique.

 

Les commentaires sont fermés.