Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 janvier 2011

Messerschmidt au musée du Louvre

messerschmidt.jpgLe musée du Louvre poursuit sa brillante saison XVIIIe siècle avec une exposition sur Franz Xaver Messerschmidt, l'un des sculpteurs les plus originaux de ce siècle et, paradoxalement, l'un des créateurs qui représente le mieux les obsessions de son temps.

Le fantasque et l'individualité exacerbée traversent les mentalités de ce siècle compliqué (en particulier dans sa seconde moitié). Messerschmidt, dans sa violente névrose, pose la question du tourment qui se manifeste par une sorte de trop-plein du Moi. Le monde tel qu'il était ne survivra pas à ces questionnements.

L'exposition du Louvre, sobre, élégante, efficace, permet de réfléchir à ces problématiques civilisationnelles et démontre utilement que l'œuvre de Messerschmidt est bien moins anecdotique et marginale qu'on pouvait le penser.

Les commentaires sont fermés.