Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 avril 2017

Dépaysé / Spaesato - Parution du dernier numéro de Studiolo

Studiolo 13.jpgL'Académie de France à Rome - Villa Médicis vient de publier le dernier numéro de Studiolo, la revue annuelle du département d'histoire de l'art de l'Académie.

Le dossier thématique de ce numéro 13 (2016) est consacré au dépaysement.

"Mille motivations peuvent pousser l’artiste à voyager et à changer de pays. Mais sa sensibilité créative, une fois sur le lieu, est rarement épargnée par l’expérience du dépaysement. L’exemple de l’Italie est le plus fréquent dans la culture occidentale : depuis la Renaissance, le voyage vers la Péninsule par les artistes français et plus largement européens, et même d’encore plus loin, fut un mouvement pratiquement continuel tout au long des siècles. On s’y rend souvent à la recherche d’un modèle supérieur, l’Antique, Raphaël, mais on y trouve également autre chose, une lumière, une vie populaire, une campagne. La question du dépaysement permet ainsi de repenser les échanges entre l’Europe et l’Italie sous l’angle de l’étonnement et non plus seulement celui de la reconnaissance de la Patrie des Arts. Le voyage de l’artiste, qui est un des topos de l’histoire de l’art, est ainsi exploré par un éclairage différent, attentif à la part d’étrangeté, d’inattendu pour ne pas dire d’incongru. Car au fond cette expérience du dépaysement est celle de l’altérité.

L’Italie est aussi une porte vers un plus lointain, un Orient qui désoriente, et ainsi le thème du dépaysé est l’occasion pour Studiolo de s’ouvrir vers des terres nouvelles, du « mystérieux Orient » à la « lointaine Afrique » et d’interroger la présence (coloniale ?) de nations étrangères. L’Académie de France à Rome elle-même est une institution dépaysée qui a pris sa place dans le paysage culturel italien. Mais ce dépaysement peut être exploré en sens inverse : il y a le regard de l’Européen sur le monde, mais également, et de plus en plus, le regard du monde sur l’Europe. Le dépaysement s’explore aussi sans mobilité, par la réception des apports de l’étranger."

 

Sommaire

Dossier : Dépaysé / Spaesato

Tamara Dominici

Quentin Metsys e l’Italia: immagini di un viaggio

Gabrielle de Lassus Saint-Geniès

Raphaël dépaysé par le siècle des Romantiques

Juliette Milbach

L’Italie des peintres soviétiques : un déracinement temporel

Teresa Leonor M. Vale

Uno scultore portoghese a Roma: José de Almeida (1708-1770) e l’Accademia di Portogallo nella prima metà del Settecento

dossier / champs libre

Lek & Sowat

Adina Mocanu & Alexandra Sand

Anne-Margot Ramstein & Laurent Bazin

 

Varia

Cécile Beuzelin

Le sourire du Laocoon dans la Pala Pucci de Jacopo Pontormo

Adriano Amendola

Ripensare Ottavio Leoni. I rapporti con gli Orsini e un nuovo ritratto in piccolo

Esther Theiler

Valentin de Boulogne’s Portraits of Raffaello Menicucci: The Buffoon Count of Monte San Savino

Rachel George

Organisation et mise en place de l’atelier de l’Accademia di San Luca de Rome au primo Seicento

Pascale Cugy

Variations européennes autour des gravures de modes parisiennes. Commerce, copies et adaptations

d’images d’habits sous le règne du Roi-Soleil

Jean-Marc Hofman

Une collection de plâtres méconnue. Les moulages de sculpture du Moyen Âge français de la Villa Médicis

 

Regards critiques

Bruno Chenique

Géricault en Italie : libre arbitre et république du génie. Deux siècles de recherches (1816-2016)

Dominique Jarrassé

Usage fasciste de l’art colonial et dénis d’histoire de l’art. Les Mostre d’arte coloniale (Rome 1931 et Naples 1934)

Myriam Metayer

Art national ou art universel ? L’impérialisme des manuels et des synthèses publiés en Italie et en France : une relecture postcoloniale

Carmen Belmonte

Biografia di un dipinto. La Battaglia di Dogali di Michele Cammarano tra retorica coloniale e sfortuna espositiva

 

L’histoire de l’art à la Villa Médicis

Le département d’histoire de l’art de l’Académie de France à Rome

Patrimoine

Les chantiers de restauration à la Villa Médicis, 2015

Sophie Kervran

Le fonds graphique de l’Académie de France à Rome : une collection révélatrice de l’histoire de l’institution

Lena-Maria Perfettini

Catalogue raisonné des tableaux de chevalet de la Villa Médicis, hors portraits de pensionnaires

Patrizia Celli

L’Accademia di Francia e le conseguenze della Grande Guerra

 

Les commentaires sont fermés.